Linux ! Kesaco ?

Publié le par extramarche

Tux-G2.png

Tout d’abord le vrai nom de ce que je vais vous expliquer est GNU/linux.
Le projet GNU, initié en 1983 par Richard Stallman est complété pour le grand public par linux en 1991 grâce à Linus Torward.

Il s’agit d’un type de système d’exploitation (synonymes : OS et distribution) d’ordinateurs. (comme windows 98, XP, Vista, Seven ou encore Macosx). Il permet donc d’utiliser (exploiter) un ordinateur.

La grosse différence avec les systèmes précités, tient au fait que GNU/Linux n’appartient à personne ou plutôt à tout le monde.
Alors que Microsoft et Apple en tant que propriétaires de leurs systèmes font payer l’usage de leurs OS, (environ 100 €, intégré au  prix d'achat de votre ordinateur neuf !!)  ceux en GNU/Linux sont gratuits. Tout simplement parce que leurs conceptions, et évolutions sont dus à des bénévoles et des mécénats (par exemple, Ubuntu, l’OS linux le plus répandu dans le grand public a été crée et est soutenu par la société Canonical LTD).

GNU/Linux fait donc parti de ce que l’on nomme «les logiciels libres».
Dans cette grande famille, des milliers de logiciels (programmes, applications...) sont gratuits. Quand on voit le prix du moindre «photoshop» ou «publisher» (des centaines d’euros) cela en dit long ...
Les logiciels libres les plus connus sont : Mozilla/Firefox, OpenOffice, VLC, et les serveurs Apache.

ATTENTION, un logiciel gratuit n’est pas forcément libre et vice versa !
L’amalgame est entretenu par le mot anglais free qui englobe les deux.

Un logiciel libre se caractérise surtout par sa licence libre, et donc par le fait que son code source (sa composition) est accessible, modifiable, copiable et distribuable gratuitement, contrairement aux logiciels propriétaires qui sont tous verrouillés. D’ailleurs des suspicions planent sur les propriétaires quant à des malwares (mauvais logiciels, comme les virus, chevaux de troies, vers, etc.) intégrés d’origine au coeur du logiciel que vous venez d’acheter. Je dis bien des suspicions, car les codes n’étant pas accessibles, le doute est permis, et les preuves quasi impossibles.

GNU/Linux ne représente qu’environ 1% des ordinateurs au monde, mais environ 90% des serveurs (ordis servant à héberger des sites internets, messageries principalement).
Des dizaines de systèmes GNU/Linux existent avec leurs différences, qualités et défauts. Certains seraient absolument libre comme Debian.

Vu que sur certaines applications, des quasi-monopoles propriétaires existent, (comme le système  video  "flash" pour visonner des vidéos sur internet, propriété de la société Adobe), le monde du libre a du mal a s’en passer. Un autre exemple, les fichiers «.doc» des logiciels «Word» de Microsoft ne sont pas correctement compatibles avec les fichiers «.odt» («open document text» les fichiers libres). Microsoft préfère payer des amendes de plusieurs millions d’euros à l’Europe que de rendre compatibles ses fichiers et logiciels. Il en est de même avec les fabricants d’imprimantes, scanners, etc qui ne fournissent pas tous les pilotes (ou drivers, sont des petits logiciels permettant d’utiliser ces périphériques).

On peut se chopper un virus avec linux, mais celui ci ne peut pas être actif. Par contre des malwares d’une autre nature comme les troyens (chevaux de troies, trojans), les vers, et autres rootkit ne sont pas inoffensifs sous linux.
The_GNU_logo.png

Publié dans informatique

Commenter cet article

Majes 02/07/2011 17:15


Merci beaucoup pour ce très bon article, j'en ai encore appris aujourd'hui grace à toi =)


l'Extra-Marche 03/07/2011 10:48



De rien, c'est fait pour ca. Content qu'il t'ai plu, et qu'il ai servi à un linuxien. Bonne continuation pour ton site naissant.