Les ateliers du futur : "les Fablabs"

Publié le par l'Extra-Marche

Logo-Fablab.jpg
Fablab signifie "fabrication laboratory", il s'agit d'ateliers, de laboratoires industriels accessibles à tous dans le but de pouvoir à peu près tout fabriquer en quantité, à bas coût sans nuire à personne.
 

Inspiré du DIY (Do It Yourself), c'est un concept très récent apparu à la fin des années 90 à l'initiative entre autres du célèbre MIT* et de son cours appelé « How To Make (Almost) Anything ». (« Comment (presque) tout fabriquer »).

Utilisant des logiciels libres, des imprimantes 3D, des commandes numériques (bref des moyens de production à forte capacitté de production, donc industriels) et surtout des licences libres genre les Creatives Commons ou le Copyleft pour partager et rendre accessible les connaissances, inventions, fabrications à travers le monde pour que n'importe où , l'on puisse les reproduire facilement. Ce sont des conditions sine qua non à un fablab.
La charte du MIT permet d'utiliser le logo "Fablab", elle résume assez bien le concept :

Mission : les fab labs sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui rendent possible l'invention en ouvrant aux individus l'accès à des outils de fabrication numérique.

Accès : vous pouvez utiliser le fab lab pour fabriquer à peu près n'importe quoi (dès lors que cela ne nuit à personne) ; vous devez apprendre à le fabriquer vous-même, et vous devez partager l'usage du lab avec d'autres usages et utilisateurs

Education : la formation dans le fab lab s'appuie sur des projets et l'apprentissage par les pairs ; vous devez prendre part à la capitalisation des connaissances à et à l'instruction des autres utilisateurs.

 
Responsabilité : vous êtes responsable de :

- La sécurité : Savoir travailler sans abimer les machines et sans mettre en danger les autres utilisateurs ;
 
- La propreté : Laisser le lab plus propre que vous ne l'avez trouvé ;

- La continuité : Assurer la maintenance, les réparations, la quantité de stock des matériaux, et reporter les incidents ;

 
Secret : les concepts et les processus développés dans les fab labs doivent demeurer utilisables à titre individuel. En revanche, vous pouvez les protéger de la manière qui vous choisirez.

 
Business : des activités commerciales peuvent être incubées dans les fab labs, mais elles ne doivent pas faire obstacle à l'accès ouvert. Elles doivent se développer au-delà du lab plutôt qu'en son sein et de bénéficier à leur tour aux inventeurs, aux labs et aux réseaux qui ont contribué à leur succès.


Ces Fablabs (ayant ratifiés la charte) à travers le monde seraient (selonle MIT) en juin 2008, au nombre de  34, répartis dans 10 pays dont 3 en France 
-2 à Paris  http://www.usinette.org/ et http://fablabsquared.org/
- 1 à Toulouse http://www.artilect.fr/).
De nombreux autres sont près à voir le jour, mais la difficulté de réunir des moyens financiers, matériels et humains demande un peu de temps.
L'association loi 1901 FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), est le principal promoteur des Fablabs en France (http://fing.org/).
Si dans les obligations des fablabs, il est nécessaire de pouvoir + ou - tout fabriquer (circuits imprimés, créations plastiques, meubles, substances chimiques, etc.), d'autres acteurs oeuvrent dans des domaines spécifiques ne rentrant pas  totalement dans le cadre des Fablabs comme les Tecshops, les Hackerspaces, les Living lab, les ateliers coopératifs ou participatifs (comme chez nous à Courpière !).

Un autre mode de production, de connaissances est en train de voir le jour, toujours inspiré du mouvement open-source.

Des mouvements à suivre de près...


* MIT : Le Massachusetts Institute of Technology, en français Institut de Technologie du Massachusetts, est une institution de recherche et une université américaine, spécialisée dans les domaines de la science et de la technologie. Située à Cambridge, dans le Massachusetts, à proximité immédiate de Boston, au nord-est des États-Unis d’Amérique, elle est considérée au XXIe siècle comme la meilleure université occidentale en sciences et en technologies. Elle est aussi l'une des universités les plus prestigieuses au monde.

Commenter cet article