Le net, c'est pas clair...

Publié le par l'Extra-Marche

 Image146

Abordons si vous le voulez bien la problématique d'internet.

Tout de suite, vous me voyez venir, peut être.

Pour commencer, je vais essayer une synthèse sommaire de la conférence « internet libre ou minitel 2.0 » de Benjamin Bayart (expert en télécommunications et président de French Data Network (FDN) un des plus anciens fournisseurs d'accés internet francais, association loi 1901 (sans but lucratif) fondée en 1992) aux rencontres mondiales du logiciel libre 2007.

Dans son exposé, il explique qu'internet est à l'origine, issue du monde informatique dit « libre », mais qu'aujourd'hui la centralisation du réseau, essentiellement via le moteur de recherche Google pour le nommer, transforme le web (la toile) en un fonctionnement proche du minitel, où, un serveur centralisé (à l'époque France Telecom) ventilait les recherches et informations. Le fonctionnement originel d'internet, lui, décentralise les données, et se sert de chaque ordinateur comme autant de serveurs. Les réseaux tant décriés par les lois HADOPI 1 et 2 (bientôt peut être 3) que sont les pear2pear (échange de données d'ordinateur à ordinateur, sans passer par un quelconque filtre) sont en fait le fonctionnement de base de l'internet.

Bref, en quoi ce fabuleux média n'est-il pas clair ?

Outre le fichage que peuvent opérer les grands moteurs de recherches (conservations de toutes les informations personnelles), les malwares (logiciels mauvais) sont légions et s'installent à notre insu par un clic malheureux sur une pub, un spam, un courriel piégé, et même certainement dans certains mini logiciels installés ou pas sur votre distribution. Les systèmes propriétaires comme « windows », « macosx », ou libre comme linux sont tous à la merci de ces vers, troyens et autres spywares. Vos données sur le web ne peuvent en aucun cas être absolument sécurisées, soyez vigilants.

Les anti-virus dans leurs versions gratuites ne sont pas totalement efficaces, il vous faut payer pour avoir la suite de « Norton », « Avast » et autres. De toutes manières, ils pourront éviter à votre ordinateur certaines infections, mais ne seront jamais optimaux. Pour info, il en existe un libre, donc gratuit et qui n'appartient à personne (ou plutôt à tout le monde). Il se nomme "ClamWin", est installable sur les systèmes d'exploitations Windows aisément après l'avoir téléchargé. Son inconvénient, est le fait qu'il ne puisse pas détecter les virus en temps réel, il nécessite de le lancer régulièrement.

En outre, la consommation énergétique des internautes (17 millions de familles en France) est colossale, et c'est sans parler des serveurs Google, (un des secrets les mieux gardés du monde) des estimations probables sont 450.000 serveurs en 2006 soit près de 2500 twh/an (2500 milliard de watts).

Vous qui surfez sur la vague du progrès, sachez que d'autres moteurs de recherches existent outre Yahoo, vous avez Exalead (moteur performant français), mais il y a aussi quelques « nouveaux » qui sont en fait comme des sites web et proposent seulement de se servir des serveurs Google, Exalead ...mais en reversant leur résultats (ou dumoins une partie) à des associations comme Ethicle (plus si éthique que ça depuis qu'ils ont transformé leur association loi 1901 en société privée), Doona, Hooseek, Veosearch, Scroogle qui offre les résultats Google en masquant son adresse IP (internet protocole). Et sans doute bien d'autres encore.

Je pourrais vous parler encore des addictions aux jeux vidéos en ligne, des fausses informations qui circulent, ou même des jeux, des images violentes, sexuelles avec lesquelles s'abreuvent les nouvelles générations mais se serait n'en plus finir.

Certes l'informatique est utile, pratique, dans l'air du temps, mais il y a ses doubles tranchants, un humain averti en vaut deux.

 

F.F

Publié dans politique

Commenter cet article