Des transitions actuelles !!

Publié le par l'Extra-Marche

L'Amérique du Sud depuis une dizaine d'années s'oriente vers une société plus égalitaire (Vénezuela, Équateur, Bolivie, et le dernier en date le Pérou avec Ollanta Umala élu début Juin 2011).
Cette dynamique étant relativement tu par les médias occidentaux (voire diabolisée !!), ce fut comme un hiver amérindien.
Mais voici le printemps arabe, peut être une augure de l'été occidental. Avant l'automne mondial.
Bon, cessons nos supputations et envisageons notre suite...

Couramment, l’on suppose que le système de société mis en place actuellement n’a pas d’autres alternatives si ce n’est une révolution comme une partie de notre histoire le montre.


Les révolutions ne sont en général pas pacifistes, et engendrent destructions, souffrances, famines et j’en passe, sans avoir de bases solides pour un après.

C’est là qu’intervient la Transition ; passer d’un système à un autre, étape par étape. Autrement dit, préparer l’après révolution, avant !

 

Au Royaume-Uni, sous l’impulsion du modèle de Transition crée par Rob Hopkins (enseignant en permaculture) et ses étudiants en 2005 en Irlande, des villes entières (la première se nomme «Totnes») se sont orientées vers un mouvement nommé : «Villes en transitions»

  (Transition town).  

 

Ce mouvement a fait des émules, et un réseau s’est constitué (Transition Network) qui comprend aujourd’hui plus de 250 initiatives dans une quinzaine de pays.


Les grandes lignes de ce mouvement sont :

- Réduire les émissions polluantes (moins d’énergies fossiles et de CO2)

- Retrouver un fonctionnement normal par la relocalisation en général, et l'amélioration, l'intensification des rapports entre habitants, institutions, sociétés, associations etc.

- Partager et acquérir les compétences, savoirs, qualifications nécessaires.

 

Chaque terre a ses conditions et solutions, il n'y a donc pas de recette miracle universelle.


C'est à tous, de chercher les solutions locales, que l'on soit :  Particuliers, collectivités, sociétés....

 

Publié dans politique

Commenter cet article