ACTA, l'acte de trop !

Publié le par l'Extra-Marche

serpeuro

  serpdollar

Vous en avez peut être entendu parler, mais alors ce n'est sans doute pas sur les médias de masse, ou les voies officielles mais certainement par courriel.

Il vient donc d’être signé par l’Europe, entre autres, l'accord commercial anti-contrefaçon (ACTA), sans aucune concertation démocratique, et dans une opacité certaine.

 

IL S’AGIT EN FAIT D’UN MOYEN DE CENSURE.

 

Si cet accord (très imprécis il faut le dire) signé par 38 pays (dont les USA) est voté par l’Union Européenne en juin 2012, il s’agira de verrouiller internet, surveiller nos courriels, nos navigations web, et transformer les FAI (fournisseur d’accès internet) en super gendarmes du WEB. Comme en Chine ! 

Si dans les faits, en France, cette censure commence à être mise en place par le biais des lois HADOPI et LOPPSI, là, c’est à un niveau mondial !

C’est paradoxalement toujours une atteinte à la protection des données personnelles, donc un viol de nos propriétés privées (piratage de nos données, de nos ordinateurs).

Pour faire passer la pillule, le nom de cet acte fait croire à une lutte contre la contre-façon. Foutaise !! Vu que la Chine et d’autres pays, principaux producteurs de produits contrefaits n’ont pas signé l’acte. Il s’agit surtout de faire un amalgame entre «l’économie des faux» (oeuvres d’arts, produits de marque, aujourd’hui illégale.) et l’acquisition, l’échange de fichiers à des fins personnelles (ce qui est aujourd’hui légal !)

 

Déjà que le principe de propriété intellectuelle est remis en cause (1), imposer de tels actes est une atteinte aux articles 12, 18, 19, 26 des droits de l’homme.

Pourquoi dis-je «imposer», car si cet accord est validé, ni les États, ni l’OMPI (organisme mondial de la propriété intellectuelle), et même pas l’OMC ne pourront contrôler cet organisme à la solde principalement des Majors (2).

Qui peut donc empêcher ça ? Il ne reste plus que nous tous, les peuples. Informons nous !

 

L’ACTA est dans la lignée aussi des directives modifiant la convention de Berne sur la propriété intellectuelle.

En effet avant 1997 en France, une œuvre était la propriété de son auteur durant 50 ans après la première publication. Il tombait ensuite dans le domaine public (donc appartenant à tout le monde). Depuis, cette date, les œuvres rentrent dans le domaine public 70 ans après le décès de son auteur. La durée de propriété intellectuelle à été rallongée ainsi de 1 à 3 fois plus !! (3)

 

Ah, oui, on va nous sortir les rhétoriques sur la théorie du complot, et bien oui messieurs, dames, c’en est un ! Et la théorie DES complots, n’est pas une théorie, mais un fait !! 

Renseignez-vous sur le Groupe de Bilderberg, la Commission trilatérale, The Council of Foreign Relation, et les autres sociétés secrètes qui essaient de diriger le Monde dans l’ombre de l’OMC, de l’ONU, de l’OPEP et de toutes les autres institutions de paille tels que nos gouvernement. C’est le monde financier qui décide. Vous avez maintenant des noms précis de ces organismes comploteurs de l’ombre, qui pour s’approprier les biens communs, créent les crises économiques, appauvrissant les peuples, et augmentant leurs pouvoirs. C’est l’optique de ce que l’on nomme depuis des décennies «le Nouvel Ordre Mondial» si cher à Messieurs Bush.

 

Vérifiez par vous même ces informations, et faites vous votre avis.

Et surtout, partagez les !!!

Nous ne pouvons compter que sur nous même !!

 

Liens :

 

Pétition contre l’ACTA :

http://www.avaaz.org/fr/eu_save_the_internet_fr/?cl=1535267539&v=12265

 

Définition d’ACTA :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_commercial_anti-contrefa%C3%A7on

 

10 stratégies de manipulation des français

http://www.youtube.com/watch?v=zuaM2pM-YF8&sns=fb

 

Discours de JFK 10 jours avant sa mort

http://www.youtube.com/watch?v=bftcC4YiuuE&feature=related

 

 

(1) peut-on être propriétaire de la connaissance ? Dois-je payer pour avoir la moindre information, le moindre savoir ? Je pense, donc je dois être payé ? Suis je redevable financièrement à tout ceux qui m’ont informé, appris, inspiré ? Etc.

 

(2) Les Majors sont les entreprises majeures d’une industrie. Dans le milieu culturel, il faut savoir que la plupart des droits d’auteurs sont touchés par ces Majors, et non pas par les auteurs. C’est aussi à eux que reviennent les taxes sur les CD, DVD, Disques durs, ordinateurs, clé usb, etc. Ils n’ont jamais fait autant de chiffre d’affaire, de bénéfices, et nous font croire que le partage de données est un vol, et leur est préjudiciable. Un pur scandale !

 

(3) Exemple : Avant 1997, les films, livres, musiques des années 60 appartenait à l’humanité, au bien commun, aujourd’hui il faudra attendre au moins jusqu’en 2082 pour les œuvres de 1940 dont les auteurs sont encore en vie. Les bénéficiaires ne peuvent même plus être les auteurs, vu qu’ils sont décédés.

Commenter cet article

Nyatri 05/02/2012 17:03


Pour aller plus loin, je conseille le visionnage de cette conférence passionnante d'Alain Soral: 


http://www.dailymotion.com/video/xo74fk_alain-soral-toulon-29-01-12_news?start=4375#from=embediframe